Douleur au talon: comment la soulager avec des orthèses plantaires? Talalgie plantaire mécanique, douleur neurologique du talon, douleur au talon due à l’arthrite, douleur au tendon d’Achille

Douleur au talon

Des millions de gens au monde souffrent de douleur au talon. Elle est fréquemment due à la fasciite plantaire mais on note d’autres facteurs comme l’empiètement de nerf, l’arthrite et les tendinites. Elle survient souvent suite à une cause mécanique mais peut aussi avoir d’autres causes : traumatisme, troubles neurologiques, infections, maladies néoplasiques et auto-immunes et troubles systémiques.

Il faut un historique médical et un examen physique approfondis et complets pour un diagnostic précis et le bon déroulement du traitement.

La fasciite plantaire est souvent associée à l’épine calcanéenne responsable de la douleur au talon. Cette dernière est due au sur-étirement mécanique du tissu fibreux de la voûte plantaire, évoluant au fil du temps ou apparaissant soudainement. Elle peut toucher des individus de tout âge mais spécialement ceux d’âge moyen et à profession exigeant d’être longuement debout, en surpoids ou pratiquant d’astreignantes activités physiques.

La fasciite plantaire ne ressemble pas aux autres blessures-musculo-squelettiques qui guérissent avec le temps et un repos suffisant car il est impossible de ne pas marcher. En cas de blessure au coude ou à la main, on peut attribuer sa fonction à un autre membre ou l’immobiliser avec une écharpe. Ainsi, il est difficile d’accorder assez de repos aux pieds pour guérir, la douleur pouvant revenir à un moment donné.

Ceux souffrant de fasciite plantaire ressentent une sensibilité extrême au talon en essayant de marcher le matin. Le corps humain tente de réparer une structure parallèle à la plante du pied mais cela ne suffit pas pour soutenir la pression au lever. À cause de l’aggravation continue due par exemple à la force exercée en station debout, réparer est difficile et une inflammation sous le talon peut survenir suite à la compression.

Il existe diverses méthodes de traitement mais il faut éduquer le patient pour qu’il se conforme aux règles du traitement. L’objectif le plus important est de limiter le stress sur le talon, réduire l’inflammation, étirer et renforcer les muscles pour une fonction améliorée.

Modifier les activités et éviter celles à fort impact chez les sportifs sont importants tout comme perdre du poids. Les exercices d’étirement, les attelles de nuit ou de repos, les coussins moelleux, les semelles et les chaussures à talons moyens sont généralement conseillés.

On peut traiter les cas récalcitrants avec d’autres options comme le plâtre, les corticoïdes, la thérapie extracorporelle par ondes de choc (ESWT), les injections de plasma riche en plaquettes et la thérapie de laser basse énergie (LLLT).

Talalgie plantaire mécanique

Les médecins rencontrent souvent la talalgie plantaire mécanique. La talalgie plantaire est une douleur du talon au niveau de l’insertion du fascia plantaire, avec ou sans épine de Lenoir. Les responsables sont souvent des anomalies biomécaniques entrainant le stress pathologique des tissus mous. Une compression du nerf médian du calcanéum ou de la branche musculaire du nerf plantaire latéral y contribue également. Certains patients souffrent du talon en essayant de soutenir leur poids le matin ou après une période de repos. La douleur peut diminuer après un moment et revenir plus tard dans la journée ou lors de la marche ou des déplacements. Certains résultats relatifs à la talalgie plantaire importantes incluent l’indice de masse corporelle élevée, la raideur du tendon d’Achille, une douleur à la palpation de la surface inférieure du talon et le port de chaussures inappropriées.

Ceux souffrant de talalgie plantaire tentent généralement leurs propres remèdes avant de consulter. Il est important de consulter aussi vite que possible pour éviter les complications ou la complication de la maladie. Le médecin s’informe concernant la douleur, le type de chaussures portées, les activités professionnelles, les loisirs et les traumatismes antérieurs. Il convient d’effectuer un examen physique du membre inférieur incluant l’amplitude de mouvement de la cheville, la palpation de la face médiale et l’évaluation de l’angle et de la longueur du pas.

Identifier une épine de Lenoir avec un examen radiographique indiquera si elle existe depuis 6 mois ou plus. Généralement, plus la maladie date, plus il faut du temps pour y remédier.

Les méthodes de traitement initiales incluent anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), padding et strapping et injections de corticoïdes si nécessaires. Il faut éviter les chaussures plates et la marche à pieds nus et préférer les exercices d’étirement des muscles du mollet et limiter les efforts physiques.

La plupart des patients répondent à ce traitement initial dans les 6 semaines. S’il n’y a pas d’amélioration significative, le patient doit être adressé à un chirurgien podiatrique du pied et de la cheville pour des actions thérapeutiques supplémentaires pouvant impliquer l’utilisation d’orthèses personnalisées spécifiquement conçues pour corriger les mauvais alignements biomécaniques. La fasciotomie n’est une option qu’une fois toutes les méthodes de traitement conservateur épuisées.

Douleur neurologique du talon

Techniquement, la neuropathie périphérique désigne les lésions nerveuses. Les symptômes incluent picotements, engourdissements, douleurs, sensations de brûlure et faiblesse. Les personnes souffrant de lésions nerveuses distinguent mal le chaud du froid, ce qui favorise des blessures. Les causes possibles de lésions nerveuses sont traumatisme, maladies auto-immunes et autres maladies.

Le système nerveux périphérique du corps commence avec le cerveau et la moelle épinière transmet des messages au corps pour qu’il réponde au stimulus. En exemple, en marchant sur un objet pointu, le cerveau envoie un message aux pieds leur disant que la douleur provient d’un objet pointu et qu’on doit les retirer. Les nerfs endommagés du pied ne permettraient la réception de ce message.

Les lésions nerveuses dues au diabète peuvent aussi également faire suite aux niveaux élevés de glucose sanguin. Trop d’insuline dans le corps peut aussi entrainer des lésions nerveuses. Aussi, le diabète peut causer une vasoconstriction, réduisant le débit sanguin dans les pieds.

L’alcoolisme entraine également des lésions nerveuses au pied à cause de l’empoisonnement suite à la consommation d’alcool, ce qu’on appelle aussi neuropathie alcoolique.

La neuropathie périphérique peut également faire suite à d’autres troubles affectant les tissus conjonctifs. Les nerfs sont enflammés. Ces troubles comprennent tendinites, arthrite, sclérodermie et lupus.

La douleur neurologique du talon est causée par la compression nerveuse. Des facteurs comme l’obésité, l’insuffisance veineuse, les lésions et traumatismes peuvent augmenter la pression sur les nerfs. Le médecin peut avoir à exclure des maladies systémiques en cas de suspicion de douleur neurologique du talon.

La gestion de la douleur et les méthodes de traitement dépendront de la cause exacte de la douleur au talon et ses causes sous-jacentes comme l’obésité.

Douleur au talon due à l’arthrite

L’arthrite est caractérisée par l’inflammation du cartilage et du revêtement des articulations. Elle provoque rougeurs, enflure et douleur. Des millions de personnes en souffrent, généralement au-delà de la cinquantaine. Cette maladie est une cause majeure de douleur au pied, celui-ci ayant 33 articulations pouvant être affectées.

L’arthrite a différentes causes mais l’hérédité joue un rôle important. Les symptômes peuvent être dus à des infections bactériennes et virales, des médicaments et des traumatismes. Les orteils en marteau et en griffe et les oignons ont lieu à cause de la polyarthrite rhumatoïde et entrainent des problèmes au talon et à la cheville suite à l’érosion articulaire.

Les patients souffrant d’arthrite sont sujets à la fasciite plantaire, spécialement ceux atteints de polyarthrite rhumatoïde, spondylarthrite ankylosante, fybromyalgie et d’arthrite réactive.

Les patients atteints de fasciite plantaire ont du mal à marcher à cause de la douleur. Un repos suffisant est important pour guérir l’inflammation. L’application de glace et les AINS comme l’Ibuprofène sont communs pour la douleur au talon en cas de fasciite plantaire.

Les méthodes de traitement conservatrices des pieds arthritiques comprennent les chaussures appropriées, les orthèses et le soutien de l’avant-pied. Les chaussures doivent offrir un espace large et haut au niveau des orteils, plus de flexibilité permettant des semelles amovibles ou des orthèses conçues pour un confort ultra, le soutien et un meilleur amorti. Les chaussures et les orthèses correctes réduiront la pression et la douleur au niveau des pieds.

Douleur au tendon d’Achille

Le tendon d’Achille est l’un des plus longs tendons du corps, s’étendant de l’os du talon aux muscles du mollet. Il permet d’étendre le pied et de pointer les orteils. C’est aussi l’un des tendons qui se blessent le plus, pouvant s’enfler et devenir douloureux. En cas de blessure sévère, une force excessive peut entrainer sa déchirure ou une rupture totale.

Les raisons des blessures du tendon d’Achille peuvent être sa sollicitation excessive, une brusque augmentation du niveau d’activité physique, l’insuffisance d’étirement avant l’exercice, les chaussures à hauts talons imposant un stress au tendon, la difformité dite de pied plat ou l’hyper-pronation et la raideur des muscles ou tendons de la jambe.

Les sportifs de la course, la danse, le football, la gymnastique, le baseball, le tennis et autres sports extrêmes sont sujets aux blessures du tendon d’Achille.

Les symptômes typiques d’une blessure du tendon d’Achille comprennent des douleurs à l’arrière du pied et au-dessus du talon surtout lors en étirant la cheville ou en se tenant sur les orteils, sensibilité et enflure, raideur, difficultés à fléchir le pied ou à pointer les orteils.

Un professionnel de la santé qualifié doit effectuer un examen physique complet pour diagnostiquer ce type de blessure. Heureusement, les cas bénins guérissent avec le temps. À part le repos, le médecin recommande l’application de glace pour réduire la douleur et l’enflure, la compression et l’élévation de la jambe, les exercices d’étirement et les AINS. Porter des talonnettes en guise de semelles est également recommandé lors de la convalescence pour éviter que le tendon d’Achille ne s’étire davantage.

Orthèses plantaires pour soulager la douleur au talon

L’American Orthopedic Foot and Ankle Society recommande les semelles, la médication et l’étirement en tant que premier mécanisme de protection contre la douleur au talon.

Les orthèses sont souvent utilisés pour traiter la douleur au talon, l’épine de Lenoir et la fasciite plantaire. Ils fonctionnent mieux dans le cadre d’un plan de traitement complet pour traiter la cause sous-jacente du problème et non seulement pour masquer les symptômes. Les orthèses sont conçues pour traiter les mauvais fonctionnements du pied et soutenir la voûte plantaire. Les orthèses allègent la pression excessive sur le fascia plantaire, permettant la guérison.

Les résultats des recherches indiquent que près de 95% des femmes ayant utilisé des semelles et fait des exercices d’étirement pour le tendon d’Achille et le fascia plantaires ont enregistré des améliorations après 8 semaines. En cas d’échec des méthodes de traitement conservatrices, les patients peuvent avoir à porter des orthèses sur prescription et suivre une thérapie physique. La chirurgie est un dernier recours pour les cas sévères de douleur au talon ne répondant pas aux autres formes de traitement.

Des milliers de personnes souffrant du talon à cause de l’épine de Lenoir et de la fasciite plantaire ont été soulagées par les orthèses plantaires. La fasciite plantaire est un trouble commun mais évitable du pied. La meilleure façon d’éviter les problèmes de pied est de porter des chaussures bien ajustées avec semelles fermes et empeignes souples. Achetez les chaussures l’après-midi ou après la marche, moments où les pieds ont gonflé.

Beaucoup de femmes ont mal au talon à cause des chaussures à hauts talons. Beaucoup de chaussures à la mode sont conçues de manière à resserrer les pieds. Assurez-vous de choisir des chaussures avec un espace large pour les orteils, des talons renforcés et des semelles matelassées.

Les semelles sont des garnitures plates placées dans la chaussure pour un meilleur amorti. Elles réduisent les chocs et soutiennent le talon et les voûtes plantaires. Chacun réagit à sa façon aux semelles et l’efficacité peut varier d’une personne à une autre. Il existe plusieurs types de semelles, conçues avec différents matériaux comme le cuir, la mousse plastique, le caoutchouc ou le liège. Celles en polymères viscoélastiques, tel du gel, sont efficaces. Votre podiatre peut recommander les meilleures semelles qui soient pour vous ainsi que d’autres dispositifs orthopédiques pour corriger les problèmes mécaniques à l’origine de la douleur au pied.

Les personnes à tendon d’Achille court ou étroit gagnent à porter des talonnettes, similaires aux semelles en ce sens qu’elles s’insèrent dans la chaussure.

Pour les cas sévères comme l’affaissement de la voûte plantaire ou des problèmes structuraux entrainant un déséquilibre, les podiatres peuvent recommander des orthèses sur prescription ou des orthèses moulées à partir du pied du patient. On en note trois catégories : rigides, souples ou semi-rigides.

Orthèses sur mesures ou en vente libre?

Les orthèses sont des dispositifs conçus pour modifier la fonction du pied en tant que soutient et traitement de divers troubles biomécaniques du pied. Il existe des dispositifs fabriqués en série comme les semelles matelassées ou les coques talonnières en vente libre chez les détaillants.

Les orthèses en vente libre s’acquièrent facilement. Néanmoins, ceux qui tentent de résoudre leurs problèmes de pied sans en déterminer proprement la cause, achetant tout simplement des semelles pour éliminer les symptômes, peuvent aggraver leurs états. Il est important d’avoir le bon type d’orthèse recommandé par un professionnel de la santé qualifié comme le podiatre. Les symptômes de la douleur au talon résultent d’un problème ou d’une faiblesse nécessitant un diagnostic et un traitement appropriés.

Les orthèses sur mesures spécialement prescrite pour le cas d’un patient constituent le type d’orthèse le plus efficace. Ces dispositifs sur mesures sont conçus à partir du moulage du pied du patient, reproduisant les mauvais alignements de la structure du pied. La technologique informatique permet aux techniciens de laboratoire de concevoir un dispositif destiné à les équilibrer.

Les podiatres recommandent les meilleurs dispositifs orthopédiques à leurs patients pour traiter diverses affections avec douleur au talon comme la fasciite plantaire, la douleur au talon due à l’arthrite et la douleur au tendon d’Achille. Le dispositif est inséré dans la chaussure du patient pour soutenir son pied et éliminer les anomalies biomécaniques du pied en alignant celui-ci correctement. Selon les besoins du patient, les orthèses peuvent être rembourrées pour amortir le pied d’où plus de confort.

Les orthèses sur mesures sont plus onéreuses que celles en vente libre, conçues pour être standard. Contrairement aux dispositifs dans le commerce, les orthèses sur mesures conviennent pour l’affection touchant le pied du patient et corrigent ses problèmes spécifiques.

Dans le traitement des diverses causes de la douleur au talon, les orthèses plantaires sur mesures complètent les autres méthodes de traitements conservatrices pour optimiser la fonction du pied et permettre aux individus de retrouver leur qualité de vie.

Share
Posted in:

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *